Partagez | 
 

 Les Vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Big Brother
Omniscient. Omniprésent.

avatar
~ Messages : 181
Localisation : Partout

MessageSujet: Les Vampires   Dim 27 Juil - 12:24

Les Vampires
Le Vampire

Toi qui, comme un coup de couteau,
Dans mon coeur plaintif es entrée ;
Toi qui, forte comme un troupeau
De démons, vins, folle et parée,

De mon esprit humilié
Faire ton lit et ton domaine ;
- Infâme à qui je suis lié
Comme le forçat à la chaîne,

Comme au jeu le joueur têtu,
Comme à la bouteille l'ivrogne,
Comme aux vermines la charogne,
- Maudite, maudite sois-tu !

J'ai prié le glaive rapide
De conquérir ma liberté,
Et j'ai dit au poison perfide
De secourir ma lâcheté.

Hélas ! le poison et le glaive
M'ont pris en dédain et m'ont dit :
" Tu n'es pas digne qu'on t'enlève
A ton esclavage maudit,

Imbécile ! - de son empire
Si nos efforts te délivraient,
Tes baisers ressusciteraient
Le cadavre de ton vampire ! "

Charles Baudelaire




La Charte

Crédo

La Charte est l'ensemble de règles qui régissent le monde vampirique. Elle est dictée par les Arcanis, relayée par l'Ambassadeur, élu par le conseil des Neuf, qui met aussi en application les lois qui lui sont dictées, le tout sous l’œil attentif des Arcanis. C'est un lourd ouvrage dont une copie est disponible au Quartier Général de chacun des clans, dont certaines lois, désuètes, pourraient être abrogées mais qui contient aussi les lois millénaires qui régissent la communauté vampirique, immuables depuis les Origines, inculquées par tous les Sires à leurs Infants.

• Le Secret.

Jamais le secret de notre existence tu trahiras.

• L'Infantement.

Jamais un enfant tu transformeras.
Des êtres sains tu infanteras.
De leur éducation, tu t'occuperas.

Informations générales
Origines

Méconnues, telles sont les origines des vampires. Des légendes antérieures à l'antiquité attestent de leur ancienneté. Il est aisé de supposer qu'ils sont depuis que le monde est monde, le prédateur naturel d'un homme à la population grandissante, comme le régulateur invisible de cette race colonisatrice.

• Création :

Le vampirisme remonte à bien trop loin pour que l'on puisse déterminer le comment de l'apparition de cette race de prédateur supérieur. De tous temps, les hommes ont craint ce qu'ils ne pouvaient expliquer, et le vampire a toujours fait partie de ses phobies. Cet animal à l'apparence humaine est plus que probablement la raison de la peur ancestrale du noir de l'Homme. Si l'histoire de Vlad Țepeș, aka Dracula, n'est un secret pour personne, il est de moindre notoriété que les vampires ont existé bien avant lui. En effet, les égyptiens de l'antiquité adoraient Sekhmet, les hindous, la déesse Kâlî, toutes deux ferventes amatrices de sang. Le Dieu phénicien Baal ou encore la déesse aztèque Tezcatlipoca se voyaient offrir jeunes filles et jeunes enfants en sacrifices. En Grèce, Circé et Médée préparaient des filtres rajeunissant à base de sang tandis que les Huns croyaient fermement que consommer celui de leur ennemi leur conférerait leur force. De tout temps, les vampires ont foulé la terre, affublés de différents noms attribués par différentes croyances. De tout temps, ils ont abusé les humains et ont mis à profit leur crédibilité. Depuis toujours, les vivants sont les esclaves des défunts rejetés par l'autre côté. Depuis toujours, les vampires sont la raison de l'angoisse de la nuit montante, l'étranglement inquiet et discret qui prend aux tripes quand, dans le noir, le pied s'aventure hors du cadre de sécurité illusoire qu'est le lit, la terreur de l'intrusion nocturne, les rois de l'horreur ténébreuse...

Les vampires et les humains
Perception

Comme dit le proverbe, "Chacun voit midi à sa porte". Ainsi, chacun des vampires perçoit les humains à sa façon, avec de grands courants selon les clans auxquels ils sont affiliés.

• Arcanis.

Les Arcanis n'ont pas d'à priori sur les humains. Ils sont les seuls à se souvenir qu'ils l'ont tous été, et à les voir comme une pâte tout juste bonne à se faire modeler. Ils ne sont ni cruels, ni bienveillants à leur égard. Ils les surveillent, de loin, à l'affût de toute possibilité de recruter quelques rares élites dans leurs rangs. La seule chose qui les préoccupe, c'est de les tenir éloignés, ignorants de leur monde.

• Skàld.

Pour la plupart des Skàlds, les humains sont des familiers. La majorité des esclavagistes se retrouvent chez eux. Ils sont indolents face à eux, indifférent, bien que capables de s'attacher à certains membres de cette sous-espèce comme on peut s'enticher d'un chien ou d'un chat. On peut parfois les voir déverser sur eux leur frustration, leur colère et autres. Il n'est pas rare non plus que les Skàlds mettent la main sur un humain précis qui leur servira de calice ambulant. Les moyens de leur imposer leur volonté sont multiples, mais le plus répandu reste la violence, la plus efficace selon eux.

• Pulchrae.

Les Pulchrae sont globalement ceux qui respectent le plus l'existence humaine. Pour beaucoup humanistes, il n'est pas rare qu'ils s'entichent d'un calice en particulier, ou qu'ils les collectionnent. Que peu tortionnaires, ils contemplent l'évolution humaine d'un regard doucement condescendant, emprunt d'une certaine tendresse, teintée de nostalgie. Ils parviennent encore pour la plupart à reconnaître l'individualité et le potentiel de chacun des êtres humains, et contrairement aux vampires des autres clans, ne considèrent pas que s'amouracher de l'un deux est une faiblesse.

• Chimaera.

Le plus violent et le plus radical des clans. Pour la majorité d'entre eux, les humains ne sont rien de plus que de la nourriture, une proie à chasser. Est-ce que le lion a de la compassion pour la gazelle qu'il dévore, qu'il égorge d'un coup de dent? Est ce qu'ils se plaisent à balancer lorsqu'on leur reproche les carnages à l'origine desquels ils sont. Ils hument, ils chassent, ils mangent, comme les animaux qu'ils sont, sans considération aucune pour leur proie.

Les Goules

Une goule est un humain ayant avalé le sang d'un même vampire à plusieurs reprises, et qui en est finalement devenu accro. Un humain devenu goule changera un peu de comportement.

Principe
Le sang des vampires possède des capacités puissantes et difficiles à trouver ailleurs, mélange de drogues, de médicaments et source de jouvence. Un humain gravement blessé peut être soigné par le sang d'un vampire ( L'âge dépendra de la vitesse de guérison. )
Boire du sang de vampire rend aussi plus fort, et accentue un peu les sens de celui qui en boit. Pour ces raisons, certains vampires prennent le partie d'offrir régulièrement de leur sang à un humain. Leur humain.

Devenir une Goule.
Quand un humain consomme plusieurs fois le sang d'un même vampire et/ou dans des quantités un peu trop importantes, son sang est partiellement remplacé par celui du Vampire qui devient son Maître. L'humain développera une forme de docilité à son égard - il garde son libre arbitre tout de même. La Goule est réceptive à son maître puisque liée à lui. L'humain concerné aura besoin de boire régulièrement du sang de son maître, faute de quoi il finira par mourir à cause du manque. Si le Maître meurt, la Goule a de très grande chance de mourir avec lui.

Capacités
Les Goules ne sont plus des humains normaux. Ils possèdent en eux le sang d'un vampire, et ont de ce fait quelques capacités qui en découlent. Ils sont plus forts que les humains normaux, plus vifs. Ils voient mieux, et entendent mieux.
Il y a toujours de lourds contrecoups. Les Goules perdent en sociabilité. Ils deviennent irritables, agressifs et préfèrent progressivement vivre seuls, ou du moins en compagnie de leur Maître uniquement. Ils développent une préférence nette pour la viande rouge, et une fascination malsaine pour le sang et la violence.
Les Goules sont comme des drogués, le sang de leur Maître est un besoin.

Guérison
Il est impossible pour une Goule de redevenir un humain à part entière. Néanmoins il est possible de remplacer le sang du Maître par celui d'un autre. Il faut pour cela qu'un autre vampire donne son sang à la Goule de manière régulière, pour remplacer progressivement celui du premier Maître.

Devenir un vampire
Transformation

Il n'existe qu'une seule façon de devenir un vampire. Il faut être transformé par l'un d'eux. Les vampires sont des créatures stériles qui ne voient leur nombre s'agrandir que par l'infantement. La manœuvre est simple, élémentaire. Il faut que le caïnite amène sa victime à l'article de la mort en la vidant de son sang, et qu'il lui fasse ingérer un peu du sien. Le sang de celui qui deviendra alors le Sire remplacera ainsi celui perdu par le moribond, touchera et transformera à jamais chacune des cellules, des atomes, composant le corps de sa victime, pulsé par un cœur à l'article de la mort qui finira par s'arrêter... Là, le corps de l'humain se meurt, pour ne renaître, se relever et marcher, mort parmi les vivants, qu'à la prochaine nuit sans lune. Plus la transformation est amorcée proche de cette phase fatidique, plus elle est douloureuse, son efficacité dépendant de l'âge du vampire qui l'enclenche. Il est rare que passé quatre siècles, un vampire ne parvienne pas à mener la transformation à terme. En-dessous, le résultat demeure aléatoire.

• Le Sire et l'Infant :  

Transformer un humain n'est pas une décision à prendre à la légère, car dès lors se tisse un lien inaliénable entre le Sire et l'Infant, proche de la dépendance. La présence de l'autre devient un discret réconfort, un inconfort en cas d'absence prolongée. Un Sire ne peut abandonner son Infant pas plus qu'un Infant ne peut quitter son Sire sans en ressentir les effets de temps à autres, les affres de l'absence de l'autre étant comme une cicatrice qui tend à se rouvrir au plus le temps de la séparation s'allonge. A contrario, Sire et Infant sont soumis à une impression de chaleur diffuse, celle d'être enfin chez soi, à sa place, dès lors qu'ils se retrouvent. Cependant, cette sensation a tendance à s'estomper, à se perdre dans les habitudes quotidiennes au fur et à mesure que les jours défilent. Sensibles à leurs douleurs mutuelles, ils ne peuvent ignorer leurs souffrances et ce, indépendamment des lieues qui les séparent. Aussi sûr qu'un Sire saura si son Infant est proche de lui, l'Infant sera plus sensible à l'aura de son créateur. En transformant un humain, le Sire ne lui fait pas seulement don de l'immortalité. Il pose également sur leurs deux épaules une malédiction, qui selon les cas peut s'avérer bien lourde à porter...

Forces et Faiblesses
 Une malédiction avant tout.

Être un vampire est une malédiction, laquelle implique des contrecoups difficiles à gérer.
• Le Sang : Les vampires n'ont plus besoin de se désaltérer ni de manger. En revanche, ils doivent régulièrement se nourrir de sang. La Soif est affreuse à gérer, même pour les plus anciens. L'utilisation abusive de leur capacité rend la Soif plus forte encore. Si un vampire ne boit pas assez, ou qu'il est vidé de son sang, il tombe inerte, et inanimé. Il reste conscient, mais ne peut strictement rien faire. Il bougera de nouveau s'il est nourri.
• Reflet : Les vampires n'ont pas de reflet. Ni dans les miroirs, ni les vitres, rien. Les affaires qu'ils portent disparaissent progressivement des reflets eux aussi, et il en va de même pour le maquillage.
• L'humanité : Tous les vampires ne parviennent pas à garder leur humanité. Beaucoup deviennent des monstres sanguinaires, ou bien des bêtes froides et calculatrices.

 Points Faibles


Les vampires possèdent quelques faiblesses. Oubliez toutefois l'ail, les signes religieux, le sel  et l'eau bénite.

• Le soleil : Le moindre contact avec ses rayons les embrase. Un vampire, même très âgé, ne meurt en quelques secondes au soleil. À noter que les UV ne leur font strictement rien. C'est l'astre et ce qu'il représente qui nuit au vampire.
• Le jour : Les vampires sont des créatures de la nuit. Lorsque le jour se lève, même s'ils ne sont pas en contact avec ses rayons, ils en ressentent les effets. Les plus faibles et plus jeunes sombrent dans une douce torpeur, une petite mort dès l'apparition des premiers rayons du soleil. Plus le vampire vieillit, plus il lui est aisé (bien que ne possédant jamais l'entièreté de ses forces durant la journée) de luter contre le sommeil. On estime qu'un vampire peut rester éveillé, et ce même à midi, aux alentours des deux siècles.
• L'argent : Ce précieux métal est terriblement nocif pour eux. Le contact avec l'argent leur irrite la peau. Plus les vampires sont jeunes, plus ils y sont sensibles. Les armes en argent sont très efficace sur eux. Les blessures causées par l'argent mettent beaucoup plus de temps à se refermer. Un objet en argent en plein cœur tuera le vampire.
• Le Feu : Le feu est l'arme la plus utilisée depuis toujours pour tuer les vampires. Ils y sont terriblement sensibles et guérissent très difficilement des brûlures.
• Le Cœur. Le cœur est un organe vulnérable chez les vampires. Un pieu planté en plein dans celui d'un jeune est à même de le tuer. Avec les ans, le caractère létal des blessures au cœur diminue, jusqu'à disparaître chez les plus vieux. Toutefois, cette localisation restant un point faible, le temps de cicatrisation restera long et sera souvent très pénible, très douloureux.
• Le sang des morts. Le sang des morts est un poison très puissant sur eux. Quelques gouttes suffisent à les rendre malade et dans un état de faiblesse absolue. Les vieux vampires s'en remettent si les quantités de ne sont pas trop importantes. Beaucoup de néonates meurent en ayant avalé le sang d'un mort.
• Le Sang des vivants.  Le Sang est la seule nourriture du vampire. Et c'est aussi un très bon moyen de le rendre malade. Un poison, s'il est présent dans le sang d'une victime de vampire, agira légèrement sur le caïnite. Certains vampires attaquent par exemple volontairement des drogués ou des gens ivres pour profiter des effets des produits ingérés par ces personnes. C'est la seule solution pour qu'ils puissent s'amuser de la sorte...

 Points Forts


• Immortalité. Les vampires sont figés dans l'age de leur mort, et ceux jusqu'à la fin des temps. Leur corps n'évolue plus, il reste ce qu'il était au moment de la mort. Certains défauts disgracieux peuvent même disparaître durant la transformation.
• Force. Les vampires sont beaucoup plus fort que les humains. Un néonate, dans sa première année est déjà capable de lever un homme de 90 kilogrammes à bout de bras. En vieillissant, la force s'accentue. La puissance des vampires dans tous les domaines ou presque, s'arrêtent aux alentours du sixième siècle d’existence. Un vampire de six siècle est doté d'une force terrifiante.
• Résistance. Les buveurs de sang sont insensible aux poisons, et aux maladies. Le froid ne leur fait strictement rien et étrangement, leur corps ne gèle qu'à des températures négative très extrêmes.
• Sens. De nature, le vampire est un chasseur, ses sens sont tous beaucoup plus affûtés que ceux des humains, et gagnent en intensité avec le temps. Les vampires peuvent entendre les battements de cœur, voir à des centaines de mètre et suivre une piste olfactive mieux qu'un chien.  
Les vampires voient et ressentent le monde de manière différente des humains.
• Nyctalopie. Ils voient parfaitement bien en pleine nuit. L'obscurité la plus totale ne leur pose aucun problème. Ce sont des créatures de la nuit, l'obscurité est leur milieu.
• Rapidité. Les vampires peuvent s'ils le veulent, se déplacer extrêmement rapidement.

 En Marge


• Aura. L'aura d'un vampire est l'une des cartes dont il peut abuser sans retenue. Croissante au fil des ans, sa maîtrise permet à celui qui en use d'imposer le respect, le calme, ou le froid, par sa simple présence. Créatures dont le charisme et la présence s'incrémentent d'années en années, le contrôle de l'effet produit sur les humains et vampires d'âge moindre est une chose qui se travaille, s'exploite et s'affermit, comme un muscle. Mal contrôlée, l'aura peut faire bien plus de mal que de bien, et trahir l'origine de celui qui la véhicule. Faire vaciller les lumières, générer des frissons et courants d'air froids ou encore inspirer la crainte à des masses en entrant simplement dans la pièce n'est pas d'une parfaite discrétion, vous en conviendrez...

• Âge.

A l'heure actuelle, très peu sont ceux à avoir déjà vu déambuler des caïnites ayant dépassé le millénaire. La plupart des jeunes sont persuadés qu'ils n'en existe plus, tandis que d'autres affirment avoir déjà été écrasé par une présence si forte qu'elle leur a donné l'impression que tout le poids du monde s'abattait sur leurs épaules... En ce qui les concerne, les anciens ne se prononcent pas. Ils abandonnent les jeunes à leurs fantasmes, et se méfient. Après tout, il y en a toujours un pour manger l'autre...

• Le Sang des immortels. Le sang de vampire a un effet proche de celui de la cocaïne pour celui qui le consomme. Il est très rapidement addictif, une unique prise est souvent suffisante pour être mordu et confère une force dont la grandeur est proportionnelle à l'âge du vampire auquel le sang appartient, développe les sens et accroît la rapidité. Mais attention. Pour un vampire, donner son sang n'est pas un geste anodin. Dans leur sang sommeille leur force, leurs souvenirs, des fragments de leur âme détruite. Celui qui consomme leur sang devient un porteur de tout ceci. Pour beaucoup, ce n'est pas rien. Les Caïnites sont donc rarement prodigues de leur vitae...
NB: pour qu'un vampire ressente de tels effets, il faut que le vampire donneur soit plus âgé. Plus la différence d'âge sera importante, plus ce sera efficace.

Pouvoirs

Chaque créature de la nuit peut posséder trois pouvoirs, uniques, qui lui sont propres et apparaissent graduellement. Ainsi, durant son premier siècle, le vampire a toute liberté pour appréhender le premier de ses pouvoirs, et uniquement le premier. Dans le début de son second siècle d'existence, se manifeste alors le second de ses pouvoirs, qu'il aura jusqu'à ses six siècles pour en appréhender les subtilités. Au-delà de six siècles, sa puissance se stabilisant, apparaît le troisième et dernier de ses pouvoirs qu'il a toute l'éternité pour dompter.
A noter que les pouvoirs d'un vampire plus jeune n'ont pas d'effets sur un vampire plus âgé, jusqu'à six siècles. Au-delà, l'âge ne fait plus de différence que pour l'aura.

Résumé concis:

De l'infantement à 100 ans > 1 pouvoir
De 100 à 600 ans > 2 pouvoirs
Après 600 > 3 pouvoirs

NB: exception faite des Chimaeras (tous, sans exception), et des vampires ayant relâché leur bête.
Pour ces vampires là, à partir du moment où les barreaux de la cage de la bête sont brisés, les pouvoirs individuels régressent au profit des cinq sens et de la force. Rien n'endigue le processus, et il n'existe pas d'exception. Libérer sa bête revient à abandonner tout à fait son humanité, la part de contrôle qui y est liée, et donc le contrôle des pouvoirs dit rationnels, au profit des cinq sens et de la force brute, de l'instinct, plus bestiaux. C'est un phénomène dont nous laisserons la rapidité à votre convenance, sachez simplement qu'elle est proportionnelle. Au plus votre vampire perd le contrôle de ses pouvoirs individuels, au plus ses sens et sa force augmentent. Notez aussi que nous considérons qu'après un demi-siècle maximum, un pouvoir est éteint. Il faudrait donc, au maximum, 150 ans à un vampire de plus de six siècles pour perdre tout à fait ses trois pouvoirs, qui disparaissent en ordre décroissant. Le dernier acquis disparaît en premier. Evidemment, ça peut aller beaucoup plus vite...

NB²: Nous ne saurons que trop vous demander d'être humbles dans le choix et les proportions de vos pouvoirs, et de faire preuve de fair-play. Nous ne désirons pas être les arbitres d'une course au kiki, ni avoir à faire intervenir l'ordre Arcani dans tous les sujets du forum. A moins que votre pouvoir nous semble éhontément grosbill à la validation, nous ne serons pas trop regardants à ce niveau et vous laisserons juges de la puissance donnée à votre personnage. Par contre, ne perdez pas de vue que nous serons intraitables en matière de cohérence de jeu. N'espérez donc pas pouvoir perpétrer des massacres et destructions de masse sans avoir à subir le retour de bâton qui va avec. A bon entendeur...

Si vous avez un doute quant à l'acceptation de votre pouvoir ou non, ne prenez pas le risque de devoir éditer et retravailler votre présentation, envoyez-les aux admins avant pour en avoir le cœur net.

/!\ Tous les pouvoirs prodiguant une immunité à une faiblesse du vampire seront refusés d'office.


_________________

L'interface du Système de Sécurité Big Brother
vous souhaite la bienvenue.
Invité, les accès aux systèmes de Sécurité Intelligents Big Brother vous sont refusés. Vous ne disposez pas des droits suffisants.
Revenir en haut Aller en bas
 

Les Vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Abyssus Abyssum Invocat ::  :: Les bases :: Contexte-